Accueil > Nos Publications > Revue de Presse

Code du travail : 68% des Français estiment que la réforme va "favoriser les licenciements"

Social/France

mercredi 20 septembre 2017

Syndicats affaiblis, précarité en hausse des salariés, les Français interrogés par Viavoice - dont le sondage a été révélé par Libération - sont plutôt critiques face à la réforme du Code du travail décidée par le gouvernement.

La réforme du Code du travail n’a pas la cote. Plus des deux tiers des Français (68%) estiment que les ordonnances vont "favoriser les licenciements" et 53% considèrent que la politique du gouvernement bénéficie "aux plus aisés", selon un sondage réalisé par Viavoice et publié par Libération.*

Plus précisément, concernant la réforme, 65% des personnes interrogées pensent qu’elle "affaiblira le rôle des syndicats" tandis que pour 60% d’entre elles, la réforme va "accroître la précarité des salariés". 52% estiment que les ordonnances ne favoriseront pas le dialogue social dans les entreprises.

Les sondés, à 55%, jugent aujourd’hui le droit du travail "pas assez protecteur", "un pourcentage en progression de sept points en deux ans", relève Libération.

Concernant les mobilisations

Avant une semaine sociale agitée par de nouvelles actions de contestation, 34% des sondés disent "soutenir" la prochaine journée de mobilisation, jeudi, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la FSU, mais ils sont presque autant, 31%, à se dire "opposés". Tandis que 25% assurent "ne pas s’en préoccuper".

Concernant le rassemblement de La France insoumise, organisé à Paris deux jours plus tard (samedi) 30% des personnes interrogées le "soutiennent", 30% y "sont opposés" et 30% "ne s’en préoccupent pas".

Enfin, pour 63% des sondés, les syndicats ne "se montrent pas très unis contre la politique du gouvernement".

La politique économique du gouvernement

Le sondage questionne également sur la vision de la politique économique du président de la République, 53% des sondés ont répondu que le gouvernement vise à aider les "catégories les plus aisées" en priorité - 12% pour les "classes moyennes" et 11% "les catégories populaires".

43% estiment que la politique économique du gouvernement est actuellement de "droite", 31% la jugent "équilibrée entre droite et gauche" et 6% "de gauche".

Enfin, parmi les mesures, la baisse des APL et la réforme de l’ISF rencontrent une majorité d’opposants chez les Français : 58% et 56%.


*Enquête réalisée par Viavoice les 12 et 13 septembre auprès d’un échantillon de 1.027 personnes représentatif de la population française âgées de 18 ans et plus ; publiée par Libération le lundi 18 septembre.

Source : latribune.fr (18 septembre 2017)

Contact :

  • UNSA Orange
  • mél : orange@unsa.org
  • tél. : +33 (0)6 43 58 04 45
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Extranet | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL