Bas

Accueil > Nos Publications > Revue de Presse

fontsizedown diminuer le texte
fontsizeup augmenter le texte
Enregistrer au format PDF Format pdf
impression Impression

La 5G pourra être commercialisée dès 2019 en France

Télécoms

mardi 6 mars 2018

Les opérateurs n’auront pas à attendre la procédure d’attribution des fréquences pour ouvrir leur réseau 5G au grand public sur les sites pilotes approuvés par le gendarme des télécoms.

« La France ne sera pas en retard sur la 5G », a martelé le secrétaire d’Etat au numérique Mounir Mahjoubi lors d’un point presse en marge du MWC. Accompagné du président de l’Arcep Sébastien Soriano, il a réaffirmé des ambitions fortes en la matière pour notre pays. Il fallait au moins ça pour rassurer les observateurs français présents sur le salon... et qui peuvent constater sur de nombreux stands l’avance dans ce domaine pris par l’Asie ou des voisins européens comme l’Allemagne. Quand les opérateurs de ces pays parlent de lancer leurs réseaux 5G dès 2019, les discours du gouvernement français et de l’Etat avaient été jusque-là très prudents, privilégiant un horizon à 2020, conformément à la position de la Commission européenne qui souhaite qu’une grande ville au moins soit couverte à cette date dans chaque pays membre. 

Des grandes villes et des infrastructures ouvertes en 2019

Toujours attachés à leur programme de sites pilotes qui va s’étendre de 2018 à 2019 et qui consistera à attribuer le droit d’exploiter des fréquences à titre expérimental pour une « approche test and learn », les deux hommes ont cependant levé un certain nombre de malentendus. « La grande procédure d’attribution des fréquences 3,5 GHz et 26 GHz aura lieu probablement en 2020, et au plus tôt fin 2019 », a déclaré Sébastien Soriano. « Mais rien n’empêchera les opérateurs d’ouvrir leur réseau 5G au grand public sur leurs sites pilotes dès l’année prochaine », a-t-il clarifié.

Si l’on résume, cela signifie que comme pour la 4G, quelques grandes villes seront bien couvertes en 5G avant le lancement officiel des réseaux au niveau national. C’est exactement ce que nous avait confié Orange. L’opérateur historique ayant candidaté pour Lille et Douai, on peut donc parier sans trop de risque que les habitants de ces deux villes seront parmi les premières à accéder à la 5G. Même chose pour Bordeaux avec Bouygues Telecom.

Sébastien Soriano a rappelé qu’il ne s’agira pas seulement de couvrir des villes. « Ports, aéroports, hôpitaux, de nombreuses infrastructures seront concernées », a-t-il réaffirmé.

Source : 01.net.com (1er mars 2018)

Contact :

  • UNSA Orange
  • mél : orange@unsa.org
  • tél. : +33 (0)6 43 58 04 45
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL
Haut