Accueil > Nos Publications > Revue de Presse

On s’y emploie. L’arrondi sur salaire, quelques centimes précieux pour les associations

Social/France

mercredi 14 mars 2018

On s’y emploie. L’arrondi sur salaire, quelques centimes précieux pour les associations

L’arrondi sur salaire ou donner quelques euros à des associations via son bulletin de paie. (MAXPPP)

On s’intéresse aujourd’hui à l’arrondi sur salaire. Une façon de donner quelques centimes ou quelques euros à des associations via son bulletin de paie. De plus en plus d’entreprises proposent cette solution à leurs salariés.

C’est le cas chez L’Oréal

Depuis mardi, l’entreprise propose à ses 12.000 salariés français de faire chaque mois un ’micro-don’ à une association de leur choix. Olivier Cueille est le co-fondateur de MicroDon, qui propose cette solution depuis maintenant neuf ans.

L\’arrondi sur salaire ou donner quelques euros à des associations via son bulletin de paie.

Comment ça marche l’arrondi sur salaire ?

Olivier Cueille : ’C’est hyper simple : chaque salarié des entreprises embarquées, comme L’Oréal, peuvent parcourir une liste d’associations et en choisir une à laquelle il va donner les centimes de son bulletin de salaire ou quelques euros de plus. L’Oréal comme la plupart des entreprises va doubler les dons de chaque salarié.’

Combien d’entreprises ont adopté cette solution ?

Olivier Cueille : ’Nous avons 300 sociétés de tout bord, de l’industrie agro-alimentaire, des agences de communication, la Française des jeux, beaucoup de grands noms, beaucoup dans le CAC40 qui ont envie de faire rayonner leur nom. Ce sont près de 170.000 salariés au total et plus de 15.000 d’entre eux donnent chaque mois sur leur bulletin de salaire. Neuf entreprises sur dix doublent les dons des salariés. C’est très stimulant pour les donateurs.’

il y a toujours une liste prédéfinie d’associations ?

Olivier Cueille : ’Oui, les entreprises sélectionnent des associations qui convergent avec leurs valeurs. Sinon on fera du saupoudrage.’

Vous développez un autre service autour du don de temps de la part des salariés

Olivier Cueille : ’On propose aux salariés de s’engager en donnant du temps à une association, sur des thématiques comme l’environnement, l’action sociale, la réinsertion... Ce sont des journées de bénévolat qui vont doper la motivation et l’engagement des salariés ;’

C’est du temps payé par l’employeur ?

Olivier Cueille : ’Certaines entreprises donnent une à deux journées de congé solidaire, on est payé et on passe du temps dans l’association. D’autres proposent de prendre ce temps sur les congés payés.’

Source : francetvinfo.fr (11 mars 2018)

Contact :

  • UNSA Orange
  • mél : orange@unsa.org
  • tél. : +33 (0)6 43 58 04 45
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Extranet | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL