Accueil > Nos Publications > Revue de Presse

3 novembre 11 h 44, quand les femmes travaillent gratuitement

Social/France

vendredi 3 novembre 2017

Pour la deuxième année, Les Glorieuses a calculé le moment où les Françaises ne sont plus payées en comparaison de leurs homologues masculins.

Ce vendredi 3 novembre à 11 h 44 et 9 secondes, c’est à partir de ce moment que les femmes vont travailler ’bénévolement’, en cause les écarts de salaires entre les femmes et les hommes. #3NOVEMBRE11H44, le mouvement pour l’égalité salariale en France, est l’œuvre d’une newsletter féministe, Les Glorieuses, déjà derrière l’initiative du ’7 novembre 16 h 34’ en 2016. Pour son calcul, elle utilise les chiffres d’Eurostat, organisme de statistiques de l’Union européenne qui pour l’année 2015 relève un écart de 15,8 % de salaire entre les hommes et les femmes, tous secteurs économiques confondus. C’est cet écart rapporté au nombre de jours ouvrés qui permet d’arriver à la date du 3 novembre, un recul par rapport au 7 novembre de l’année dernière.

Dans une étude accompagnant son initiative, Les Glorieuses donne un état des lieux sur la situation, rappelant notamment qu’en comptant les temps pleins et les temps partiels, les inégalités salariales atteignent 25,7 %. Des inégalités qui s’expliquent par l’influence de la ’sphère privée’ sur le temps de travail, la ’répartition des formations, des emplois et des métiers en fonction du genre’, une ’internalisation des stéréotypes et sous-évaluation des métiers’, l’occupation par les femmes de postes à moindre responsabilité et une ’inégalité devant les négociations salariales’.

Parité en 2234

L’étude propose donc des pistes pour arriver à l’égalité. Elle suggère trois niveaux d’actions : l’individu, l’entreprise et les politiques publiques. Les Glorieuses donne des témoignages et des pistes concrètes pour négocier une augmentation salariale par exemple. En ce qui concerne l’entreprise, l’étude avance la possibilité de la transparence des salaires, de l’aide à la garde d’enfants ou encore d’une revalorisation de certains salaires. Le collectif présente aussi les initiatives en faveur de l’égalité femmes-hommes qui existent ailleurs dans le monde. Ce jeudi, le Forum économique mondial annonçait dans son rapport annuel que, pour la première fois depuis 10 ans, les inégalités entre les femmes et les hommes augmentaient. Le rapport pronostique la parité pour 2234.

Source : lepoint.fr (02 novembre 2017)

Contact :

  • UNSA Orange
  • mél : orange@unsa.org
  • tél. : +33 (0)6 43 58 04 45
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Extranet | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL