Accueil > Nos Publications > Revue de Presse

Le bien-être et la santé au travail s’améliorent depuis huit ans

Social/France

mercredi 11 octobre 2017

Illustration.

D’après l’assurance Malakoff Médéric, si les conditions de travail s’améliorent, 45% des salariés déclarent qu’il est physiquement fatiguant (54% en 2009) 67%, nerveusement fatigant (72% en 2009), 42% estiment que leur rythme de travail s’est accéléré, et 46% disent ne pas pouvoir travailler au même rythme dans 10 ans. 

Les risques liés à l’environnement du travail diminuent

Grâce aux efforts de prévention des risques professionnels, des baisses de 8% des salariés effectuant des gestes répétitifs, 5% qui doivent rester debout ou dans une posture pénible, 6% qui portent des charges lourdes, 9% qui sont exposés à des blessures et 9% qui sont exposés à des produits toxiques ou des poussières.

8% des salariés ressentent moins de fatigue psychique par rapport à 2009, mais il n’y en a que 8% de moins qui disent devoir travailler très vite ou intensément.

Des entreprises qui doivent s’adapter à de nouveaux défis

L’univers professionnel évolue, révolution numérique, allongement de la vie au travail..., les conditions de travail changent et le besoin de reconnaissance est plus important ainsi que la volonté de préserver un équilibre entre vie privée et vie professionnelle (36% n’y arrivent pas).

19% de plus des salariés ont vécu une restructuration ou une réorganisation dans l’année. Si une très large majorité (92%) déclarent s’adapter à ces transformations, 4 personnes sur 10 souffrent d’un manque de reconnaissance.

Digitalisation du travail

Si la révolution numérique peut être un plus en apportant des solutions, elle peut rendre plus floue la frontière la frontière entre vie privée et vie professionnelle, notamment par le travail ’nomade’. 24% (35% pour les cadres) des salariés travaillent de plus en plus souvent chez eux en dehors des heures de travail.

Si 77% pensent maîtriser les outils informatiques et 49% estiment bénéficier d’une bonne formation 22% ont peur d’être dépassées par les évolutions technologiques.

Les performances de l’entreprise liées à la santé des salariés

Un fort taux d’absentéisme peut être un handicap pour une entreprise. La moitié des 20% des personnes qui déclarent souffrir d’une maladie chronique sont plus absents que la moyenne des salariés. Les salariés qui ont un travail fatiguant nerveusement (67%) sont 24% plus nombreux à être absents. Un sommeil de mauvaise qualité augmente de 33% risque d’être absent. Les sportifs (38%), quant à eux, ont un absentéisme inférieur de 6% à la moyenne.

Nous passons un tiers de notre vie au sein de l’entreprise et 75% des salariés, considèrent que l’entreprise est légitime pour la prévention et la gestion du stress, dépistage des maladies...

Source : varmatin.com (05 octobre 2017)

Contact :

  • UNSA Orange
  • mél : orange@unsa.org
  • tél. : +33 (0)6 43 58 04 45
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Extranet | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL