Accueil > Nos Publications > Revue de Presse

Télétravail : 26% des actifs peuvent y passer !

Social/France

lundi 19 juin 2017

Le think tank Fondation Concorde a dressé le portrait type du télétravailleur français. Plus d’un Français sur quatre correspond à ce profil !

En moyenne, le travailleur type susceptible de travailler à distance a 42 ans, il est diplômé Bac + 3, son salaire moyen est de 2 229 euros nets par mois, il travaille dans une entreprise de plus de 50 salariés et il réside dans une ville de plus de 500 000 habitants. Il passe 45 minutes chaque jour pour se rendre au travail. Ce portrait correspond à 26% des actifs en France, soit 6,7 millions de personnes.

Bien sûr, tout le monde ne peut pas travailler à distance ou dans un espace de co-working, souligne la fondation. Des emplois nécessitent une présence physique, dans la restauration par exemple, ou encore derrière la caisse dans les magasins, les policiers, les marins pêcheurs, ou encore… les pilotes de ligne ! Selon le décompte du think tank, le nombre de travailleurs qui ne sauraient prétendre aux vertus du télétravail à cause de la nature de leur emploi se monte à 15,4 millions, soit 60% des actifs.

Le télétravail cumule des avantages comme l’amélioration de la productivité, un temps de travail plus élevé, un meilleur équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée, ou encore… la hausse du temps de sommeil, souligne l’étude. Néanmoins, pour les 14% d’actifs restants (3,6 millions de personnes) qui peuvent eux aussi prétendre au télétravail, il convient d’adapter l’environnement de travail avec des aménagements matériels et logistiques.

Source : Journaldeleconomie.fr(18 juin 2017)

Contact :

  • UNSA Orange
  • mél : orange@unsa.org
  • tél. : +33 (0)6 43 58 04 45
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Extranet | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL