Bas

Accueil > Nos Publications > Revue de Presse

fontsizedown diminuer le texte
fontsizeup augmenter le texte
Enregistrer au format PDF Format pdf
impression Impression

Comment la retraite à 62 ans a fait bondir le coût des arrêts maladie

Social-France

jeudi 9 août 2018

Le coût des arrêts maladie a bondi de 13,7% depuis la réforme des retraites, car les salariés de plus de 60 ans bénéficient généralement d’arrêts plus longs.

Le report de l’âge de départ à 62 ans a permis de faire des économies aux régimes de retraites, mais a aussi engendré des coûts pour la Sécurité sociale. Entre 2010 et 2016, le taux d’activité des 55-64 ans a logiquement augmenté, passant de 41,7% à 54,1%. Mais travailler plus longtemps tout en restant en bonne santé n’est pas donné à tout le monde.

Six ans après la réforme des retraites, le coût des arrêts maladie a bondi de 13,4%, passant de 6,3 à 7,1 milliards d’euros, selon le rapport Charge et produits de l’Assurance-maladie publié en juillet et relayé par Les Echos.

Plus on vieillit plus les arrêts maladies sont longs

Cette progression n’est pas imputable à une hausse du nombre des arrêts maladies mais à leur durée. Les arrêts de plus de six mois ne représentent que 6% des prescriptions, mais 44% du montant total des indemnités versées.

Ce phénomène ’peut être la conséquence de la réforme des retraites’, pointe l’Assurance-maladie. Car, plus on vieillit plus les arrêts maladies sont longs. La durée moyenne d’un arrêt indemnisé est de 28 jours pour les 35-39 ans, alors qu’elle passe à 76 jours pour les plus de 60 ans, selon les chiffres du Système national des données de santé (SNDS) repris par le quotidien économique.

Or, le nombre de personnes de 60 ans et plus bénéficiant d’un arrêt maladie a augmenté depuis la réforme des retraites. Alors qu’elles représentaient 4,6% des indemnisés en 2010, elles sont 7,7% en 2016

Source :  bfmtv.com(1er Aout 2018)

Contact :

  • UNSA Orange
  • mél : orange@unsa.org
  • tél. : +33 (0)6 43 58 04 45
Haut