Accueil > Nos Publications > Revue de Presse

Orange Bank, une application face à la complication bancaire

Orange

jeudi 2 novembre 2017

Une petite révolution se prépare dans le monde très policé de la banque. Un nouvel acteur, l’opérateur télécom Orange, lance jeudi 2 novembre Orange Bank. Et ce nouvel acteur va menacer les banques traditionnelles. Même si l’on dit cela à chaque nouveau venu sur le marché, les ’néo-banques’. Pourtant, les vieilles institutions sont toujours là, vaillantes… Boursorama a mis 20 ans à conquérir 1 million de clients, sans être rentable. Sa maison-mère, Société Générale, compte plus de 8 millions de clients particuliers. Pour l’instant, il n’y a qu’un Français sur 10 qui possède un compte en ligne.

Orange a dû repousser le lancement d’Orange Bank, ça n’est donc pas si simple de débarquer sur le secteur bancaire. Il s’agit d’un marché très réglementé. Mais, en l’occurrence, ce sont des problèmes techniques qui ont obligé Stéphane Richard, le PDG, à repousser le baptême du feu. Cela a fait sourire certains banquiers de la place et ils ont eu tord car, justement, il faut bien comprendre qu’Orange Bank n’est pas une banque mobile mais… un ’mobile bancaire’ ! Un téléphone mobile qui va abriter des services bancaires.
La banque devient un service comme n’importe quelle application de GPS sur votre smartphone.

Une banque parfaitement gratuite

Deux Français sur trois ont maintenant un téléphone intelligent et le pari d’Orange est de vendre l’activité banque comme d’autres services embarqués dans le forfait. Et c’est ça la grande nouveauté ! C’est ça qui risque de faire le plus mal aux vieilles banques traditionnelles. Orange Bank sera gratuite, vous aurez une carte bancaire, un compte, un chéquier… Pas de frais de tenue de compte. Vous aurez en direct l’état de vos finances car les dépenses s’afficheront en temps réel et vous pourrez payer avec votre téléphone portable. La banque Orange est une application, quand la banque traditionnelle est perçue comme une complication.

Mais il s’agit là d’une activité qui ne gagne pas d’argent et cela, comme modèle économique, n’a jamais marché. Toutefois cela pourrait bien devenir le deuxième piège qui pourrait se refermer sur les banques traditionnelles. Orange n’a pas l’obligation de gagner de l’argent sur cette activité. C’est une diversification, un service supplémentaire que le groupe va offrir à ses 30 millions de clients. Ça fait une belle base de prospects comme on dit chez les commerciaux. Et ça va tirer les tarifs bancaires vers le bas.

Source : rtl.fr (30 octobre 2017)

Contact :

  • UNSA Orange
  • mél : orange@unsa.org
  • tél. : +33 (0)6 43 58 04 45
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Extranet | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL