Accueil > Nos Publications > Revue de Presse

Deux nouveaux cancers reconnus comme maladies professionnelles

Social/France

lundi 15 mai 2017

Source : topsante.com(12 mai 2017)

Deux cancers, l’un lié au foie l’autre au sang, rejoignent la liste des maladies professionnelles selon un décret paru au Journal officiel.

Le tableau des maladies professionnelles se remplit. En vertu du décret publié le 5 mai 2017 au Journal officiel, deux cancers viennent d’être rajoutés à la liste officielle des pathologies contractées au travail. Le carcinome hépatocellulaire, ou hépatocarcinome, ou cancer primitif du foie, "provoqué par l’exposition au chlorure de vinyle monomère". Ce composé chimique de synthèse est utilisé dans la fabrication de plastique (PVC). Il est classé cancérogène avéré par le Centre international de recherche contre le cancer (CIRC) pour le carcinome hépatocellulaire.

Deuxième cancer à être reconnu comme maladie professionnelle, la leucémie myéloide chronique, un cancer du sang et de la moelle, quand celui-ci est "lié à l’exposition au 1.3 butadiène". Ce gaz toxique est utilisé dans la fabrication des caoutchoucs synthétiques, des résines thermoplastiques, etc. Ce gaz se retrouve également dans le gaz d’échappement des véhicules et dans la fumée de cigarettes.

Une maladie peut être reconnue comme d’origine professionnelle si elle figure sur l’un des tableaux annexés au Code de la Sécurité sociale, selon la loi du 25 octobre 1919, rappelle l’Institut national de recherche et sécurité (INRS).

Troubles musculo-squelettiques et affections liées à l’amiante, principales maladies professionnelles

Une maladie professionnelle est considérée comme "une atteinte à la santé, contractée au travail, qui résulte d’une série d’événements à évolution lente auxquels on ne saurait assigner une origine et une date certaines", selon la définition de la direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques qui dépend du ministère du Travail (dares).

En 2012, plus de 56 000 maladies professionnelles avec au moins un jour d’arrêt de travail ont été reconnues, selon la dares (étude de décembre 2016). Elles concernaient principalement des troubles musculo-squelettiques et des affections liées à l’amiante. Les surdités, les rhinites et les dermatoses constituent les autres types de maladies professionnelles fréquemment reconnues depuis 2005.

Contact :

  • UNSA Orange
  • mél : orange@unsa.org
  • tél. : +33 (0)6 43 58 04 45
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Extranet | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL